Dangereux le métier de caméraman (bis)

Quand c’est pas Richard Latendresse qui se fait entourer par des centaines de manifestants, c’est Jean-François Lépine et son caméraman qui se font poursuivre et tabasser.

Dur dur le métier de caméraman. Tout à coup on les respecte un peu plus ces gars-là qui sont trop souvent derrière leur kodak.

Mais une question me brûle les lèvres. On ne cesse de répéter aux touristes de ne pas se rendre en Égypte. Je me demande pourquoi…

Via La Clique du Plateau et La Clique du Plateau.

// CM

Laisser un commentaire