Faux titres

press_la_presse_logoDe plus en plus les journaux sont à la recherche de nouveaux moyens pour attirer notre attention sur leurs articles et nous inciter à les lire. Un de ces moyens est d’utiliser des titres accrocheurs. Cependant, à force de trop vouloir ils se mettent à utiliser des titres erronés, exagérés ou mensongers.

Il arrive parfois que les titres n’aient aucun rapport avec le sujet de l’article. Cela peut s’expliquer en partie par le fait que très souvent la personne qui choisi le titre n’est pas le journaliste qui a écrit l’article. Pour ce genre de chose ils utilisent plutôt les services d’un « titreur ».

C’est quoi un titreur ?

Les titreurs sont en quelque sorte des « experts » pour choisir des titres. Les journalistes écrivent les articles, les titreurs choisissent leurs titres. Trop souvent je me demande si ces titreurs lisent vraiment les articles ou s’ils ne font que les survoler puis pondent un titre au hasard.

Un burger à 5000$ !!!

Récemment je suis tombé sur un exemple qui illustre bien mes propos. Un article sur le site de Cyberpresse est titré « Un burger à 5000$ ». Avouez que c’est plutôt « accrocheur » comme titre et que ce n’est pas tous les jours qu’on voit des burgers à 5000$. Le seul problème c’est qu’en lisant l’article en question on se rend vite compte que le burger ne vaut pas 5000$ mais plutôt 79$. Petite différence n’est-ce pas ? Le 5000$ vient de la possibilité de commander un vin très dispendieux en même temps que le burger. Bien sûr cela reste tout de même assez cher pour un simple burger, cependant je ne crois pas que ce soit si exceptionnel que ça.

Conclusion

Des exemples comme ça il y en a des tonnes dans les journaux (et surtout sur Internet). L’exemple de l’article du burger est plutôt anodin mais le titre trompeur y est plutôt flagrant. La question que je me pose est si c’est de l’incompétence ou simplement de la mauvaise foi ?

// CM

6 commentaires

    Nicolas

    C’est ce genre de titre qui irrite les gens et désensibilise aux nouvelles. À force de lire ses conneries…

    Pet-Sauce

    Crisse, si j`avais les moyens de me taper une bouteille à 5000$, pas sûr que je me commandrais un vulgaire burger avec ca !!

    Ce n’est ni de l’incompétence ou de la mauvaise foi, c’est de la ruse médiatique. Après tout, l’article, vous l’avez lu.

    Ouais je l’ai lu pour finalement me rendre compte que ce n’était pas intéressant. Je parlerais plus de « piège » que de « ruse ».

    Du vin à 5,000$, c’est de la démesure encore pire qu’un hamburger à 79$ ; )

    Sofy

    Je suis d’accord avec CM. J’ai lu l’article du burger moi aussi et ma réaction finale est: gne?

Laisser un commentaire